Communiqué de presse

L’UES enquête sur une fusillade impliquant la police à Ottawa; un homme a été tué par balle et une femme a été blessée

Numéro du dossier: 22-OFD-164   

Mississauga (Ontario) (28 juin 2022) ---
L’Unité des enquêtes spéciales de la province (UES) enquête sur les circonstances entourant une fusillade impliquant la police qui est survenue la nuit dernière à Ottawa. 

Les renseignements préliminaires suggèrent ce qui suit :
  • Le 27 juin 2022, vers 22 h 30, une personne a appelé le 9-1-1 depuis une résidence située sur la rue Anoka. Au cours de l’appel, on a entendu des cris et obtenu des renseignements indiquant qu’une personne avait été poignardée.
  • Lorsque les agents du Service de police d’Ottawa sont arrivés sur les lieux, ils ont vu un homme poignarder une femme sur la chaussée. 
  • Comme l’homme n’a pas obéi aux ordres de lâcher son couteau, trois agents ont déchargé leurs armes à feu. L’homme a été touché et sa mort a été constatée sur place.
  • La femme a également été touchée par les tirs des policiers. Elle a été transportée à l’hôpital afin de recevoir des soins pour une blessure par balle qui ne met pas sa vie en danger.
  • À proximité, les corps de deux autres femmes ont été trouvés.

Deux enquêteurs et deux enquêteurs spécialistes des sciences judiciaires ont été affectés au dossier. Ils sont en train de confirmer l’identité de l’homme et de la femme. Pour l’instant, trois agents impliqués et six agents témoins ont été désignés. Une autopsie du corps de l’homme est prévue demain.

L’UES exhorte toute personne qui pourrait avoir des renseignements utiles, sous forme de vidéo ou de photographies, dans le cadre du dossier à communiquer avec l’enquêteur principal au 1 800 787-8529 ou avec nous sur le site suivant : https://siu.on.ca/fr/appeals.php. 

L'UES est un organisme gouvernemental indépendant qui enquête sur la conduite d'agents (agents de police, agents spéciaux de la Commission des parcs du Niagara et agents de la paix du Service de sécurité de l'Assemblée législative) qui pourrait avoir entraîné un décès, une blessure grave, une agression sexuelle ou la décharge d'une arme à feu contre une personne. Toutes les enquêtes sont menées par des enquêteurs de l'UES qui sont des civils. En vertu de la Loi sur l'Unité des enquêtes spéciales, le directeur de l'UES doit :

  • considérer si un agent a commis une infraction criminelle en lien avec l'incident faisant l'objet de l'enquête;
  • selon le dossier de preuve, faire porter une accusation criminelle contre l'agent, s'il existe des motifs de le faire, ou clôre le dossier sans faire porter d'accusations;
  • rendre compte publiquement des résultats de ses enquêtes.

Read this news release in English.

Monica Hudon, siu.media@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES