Communiqué de presse

Un échange de coups de feu impliquant un policier fait un mort à Hamilton

Numéro du dossier: 22-OFD-233   

Mississauga (Ontario) (15 septembre 2022) ---
Les premières constatations de l’Unité des enquêtes spéciales (UES) de la province indiquent qu’il y a eu un échange de coups de feu entre les agents et l’homme de 40 ans avant sa mort survenue lundi à Hamilton. L’UES poursuit son enquête sur l’incident. 

Comme précédemment publié :

L’UES a identifié l’homme et prévenu sa famille. Cependant, comme la politique de l’UES en matière de décès l’y autorise, le plus proche parent du défunt n’a pas donné son accord pour que l’UES publie le nom de ce dernier.

Les renseignements préliminaires suggèrent ce qui suit :
  • Le 12 septembre 2022, vers 16 h 30, un homme soupçonné d’avoir été impliqué dans des incidents graves survenus à Mississauga et à Milton a été retrouvé dans le secteur du boulevard York à Hamilton par des agents du service de police régional de Halton et du service de police de Hamilton.
  • Il y a eu une interaction et les agents ont tiré sur l’homme dans le cimetière Hamilton situé près du boulevard York. Des ambulanciers paramédicaux ont été appelés à se rendre sur les lieux.
  • La mort de l’homme a été constatée sur place.

À l’heure actuelle, deux agents impliqués et sept agents témoins du service de police de Hamilton et deux agents impliqués et dix agents témoins du service de police régional de Halton ont été désignés.  

Sept enquêteurs et deux spécialistes des sciences judiciaires ont été affectés au dossier. L’autopsie se poursuit aujourd’hui.

L'UES est un organisme gouvernemental indépendant qui enquête sur la conduite d'agents (agents de police, agents spéciaux de la Commission des parcs du Niagara et agents de la paix du Service de sécurité de l'Assemblée législative) qui pourrait avoir entraîné un décès, une blessure grave, une agression sexuelle ou la décharge d'une arme à feu contre une personne. Toutes les enquêtes sont menées par des enquêteurs de l'UES qui sont des civils. En vertu de la Loi sur l'Unité des enquêtes spéciales, le directeur de l'UES doit :

  • considérer si un agent a commis une infraction criminelle en lien avec l'incident faisant l'objet de l'enquête;
  • selon le dossier de preuve, faire porter une accusation criminelle contre l'agent, s'il existe des motifs de le faire, ou clôre le dossier sans faire porter d'accusations;
  • rendre compte publiquement des résultats de ses enquêtes.

Read this news release in English.

Kristy Denette, siu.media@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES